Eaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh

Eaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à RennesEaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh par Caroline Ablain Photographe à Rennes

Eaux-fortes, chorégraphie Emmanuelle Vo-Dinh

Création pour quatre danseurs et la pianiste Vanessa Wagner

Chorégraphier à partir des Études pour piano qui sont données à «entendre» constitue un véritable enjeu si l’on considère, comme le dit Pascal Dusapin que ce sont des pièces qu’il faut «entendre», au sens de l’entendement. Pour ces «études de tristesse», dont les profondeurs, densités, et ramifications aux réseaux subtiles impressionnent l’ouïe et la rétine, j’ai souhaité convoquer la figure du solo, en m’attachant à la notion de portrait dont le champ d’exploration est à mon sens multiple. (lire la suite…)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string KXMwpn to the field below: